• 30

    30

    Je suis né avec un peu d'espoir
    Et j'ai grandi la rage aux dents
    Un peu de haine sociale pour bouffer
    Je vais pas non plus me laisser crever
    Et tant qu'à faire
    Un petit syndrome d'Asperger
    Une bénédiction adorée comme le cancer
    Le monde est rempli d'horreur
    Je connais ce refrain dix fois par coeur
    Alors j'voulais juste rendre le monde meilleur
    Mais y'a vraiment rien à faire
    J'me sens comme un ange en Enfer

    Y'avait toujours un gars
    Qui voulait caser les coeurs brisés
    Et y'avait toujours une nana
    Qui se tapait la moitié du lycée
    Y'avait un connard qui te crachait dessus
    Parce que tu jouais à Pokémon
    Et puis y'avait toujours un glandu
    Qui était précoce des hormones
    Et celui qui t'empêchait de travailler
    Ca finissait toujours en harcèlements
    Et en mots à l'encre rouge à faire signer aux parents
    Pour un oui ou pour un non
    Pour un blanc ou pour un noir
    Trop violents et surtout trop cons
    Pour la vie jusqu'à la mort
    T'avais qu'une seule envie c'était d'en finir
    Et dire qu'on était censés s'y construire un avenir

    La seule chose que j'ai apprise
    C'est qu'on ne peut faire confiance en personne
    Et après tout peut-être que c'est ça la vie
    Depuis j'ai trente ans et la haine dans le sang
    Maintenant je passe mon temps à tuer le temps

    J'ai fini dégoûté à force d'y croire
    Et j'ai jamais aimé les histoires
    Moi je préfère me noyer dans les jeux vidéos
    Comme certains aiment se noyer dans l'alcool
    Et refuser l'aide quand ils tombent au sol
    Je passe mon temps à me relever
    Les poings fébriles mais serrés
    Trop de choses à extérioriser
    Tel un volcan qui dort depuis trop longtemps
    Et propage la destruction au moment de son éruption
    Aussi pacifiste que le Mont Saint-Hélène
    Ma haine finira bien par exploser bien un jour
    Alors en attendant la parade des vautours
    Je prépare le requiem pour l'espèce humaine


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter