• Animaux

    A force de tenter vainement de devenir l'égal de Dieu, les êtres humains sont devenus des animaux comme les autres. Des animaux avec un cerveau et une bite, ou une chatte le cas échant. Des animaux qui ne pensent qu'à se reproduire en pensant que cela va préserver leur espèce. Vous m'entendez, candidats pour le futur de l'humanité. Vous m'entendez, derniers survivants de l'espèce humaine. Je vous ai emmené sur le dernier paradis sur Terre. Mais non pas pour que vous écoulez une vie heureuse, mais pour que vous vous affrontez dans une bataille sanglante et sans merci.

    Mais je suis trop cruel pour vous fournir des armes à feu, voire des armes blanches. Vous vous battrez avec ce que la Nature voudra bien offrir à de la vermine de votre espèce. C'est-à-dire pas grand chose. Vous vous nourrirez de ce que la faune et la flore locale voudra bien vous offrir. C'est-à-dire du poison, si vous êtes malchanceux.

    Vous revoilà renvoyés à l'âge de pierre. Là où l'être humain n'était qu'un animal, comme les autres. Fort heureusement pour vous, vous avez la connaissance de ce que vous baptisiez le monde moderne. Et même dans un monde sans crise, vous allez quand même vous battre pour les maigres ressources et le contrôle de l'île. Parce que vous aurez peur. Peur de la faim et peur de la mort. Les plus forts d'entre vous vont tuer les faibles pour rester en vie.
    Mais ne vous en faites pas. Dieu est très indulgent, et il est prêt à pardonner à quelques uns d'entre vous. La règle du jeu pour vous, les quatre dernière familles de l'espèce humaine, c'est d'avoir le contrôle total de l'île pour bâtir une civilisation. Vous devrez être la dernière famille survivante. Les autres n'appartiendront pas à l'histoire.

    Vous comprendrez rapidement pourquoi la guerre a été l'une des premières inventions de l'espèce humaine. Même entre gens intelligents et dotés de convictions intéressantes. D'ailleurs, vos convictions politiques, vous pouvez les oublier. N'espérez même pas faire dans la diplomatie lorsque que la survie passe avant tout. Et en tant que survivants, votre seul emploi du temps sera d'éviter la mort qui vous guette à chaque détour.

    Oubliez également vos formules de politesse et votre courtoisie. Ni les animaux ni les familles ennemies ne vous entendront parler. Vous allez devoir être forts. Là où les faibles demandent avant d'acheter quelque chose, les forts se servent et ne s'encombrent pas de sentiments.

    Par ailleurs, inutile de vous encombrer avec des sentiments amoureux. Vous êtes des animaux. Est-ce que vous pensez réellement que les animaux s'emmerdent avec l'amour ? Si votre femme meurt, ne vous en faites pas. Vous pourrez toujours fonder une famille avec une femme ennemie, si vous arrivez à la capturer. Si elle n'est pas d'accord, vous allez devoir la violer car la survie de l'espèce humaine en dépend.

    Protégez vos enfants. Ils ne savent pas ce qui les attend. Si vous croisez un enfant ennemi, vous avez le droit de le réduire en charcuterie. Cela aura deux avantages. D'abord, vous aurez de la viande pour quelques jours. Ensuite, les parents de l'enfant en question vont être démoralisés. Mais attention, s'ils découvrent le coupable, vous allez devoir vous attendre à un combat à mort.

    Comme il n'y a pas de règles dans la nature, à part la loi du plus fort, vous avez le droit d'espionner. Vous avez le droit de tuer un enfant ennemi ou de violer une femme et faire croire que le coupable est quelqu'un d'autre que vous. Utilisez votre ruse, les muscles ne font pas toujours un travail efficace.

    La vie n'est plus choix pour vous, vermines. La vie n'est qu'un jeu, et nous verrons bien lesquels d'entre vous vont assurer la survie de l'espèce humaine. A condition que la famille gagnante soit assez forte pour dominer la faune locale, bien sûr... Et maintenant, je déclare officiellement ouverte la bataille.

    C'est quand vous voulez.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :