• #cyberdependance, acte 2 : on va essayer de combattre ceci.

    Challenge personnel

     

    J'ai toujours aimé passer du temps sur les écrans, à m'occuper des machines. Le problème, c'est qu'Internet, que j'ai toujours vu et vois toujours comme une aubaine, saute sur toutes les occasions pour devenir un véritable cauchemar. Mais la faute n'est pas celle des machines mais de celles qui les utilisent. Que ce soit dans les jeux vidéo multijoueurs où sur les navigateurs Internet, le trolling, le triggering et le harcèlement sont devenues monnaie courante.

    En dehors de cet aspect que je n'ai pas envie de détailler parce que fuck you, il faut savoir que ma cyberdépendance est antédiluvienne. Je n'ai pas attendu Internet pour ça, même avec le petit ordinateur cathodique qui tournait sous Windows 98, qui n'était pas connecté à Internet, j'arrivais à m'amuser. Le temps a passé. Je suis devenu développeur de jeux vidéo et compositeur. Rien que pour travailler, je passe énormément de temps sur les machines, à tel point que je n'ai plus trop le temps ni l'envie d'aller me planter devant un écran après une journée de travail.

    Surtout que soyons honnêtes. Internet m'a ouvert au monde. Internet m'a rendu agressif. Et comparé à ce qu'il se faisait en 2004, à l'époque où le web c'était des mini-jeux et des petits forums aux échanges constructifs, avouons que ça s'est royalement cassé la gueule.

    M'éloigner des écrans

    Si je continue à ce rythme-là, mes capacités intellectuelles vont finir par court-circuiter. Entre les petits chômeurs extrémistes qui vomissent des conneries sur leur compte Twitter de bobo, entre les pages Facebook mal modérées où chacun cherche à faire le buzz pour avoir son petit quart d'heure de gloire et les gens qui vont sur Internet sans savoir pourquoi ils y vont (mais qu'est-ce que vous foutez là en premier lieu ?), je sature.

    J'essaie de m'accorder des breaks de temps en temps, ne serait-ce que de dix minutes, pour penser à autre chose et être loin de ce putain d'écran. Ce truc multicolore qui peut transformer n'importe quel studio étudiant en palace haut de gamme. Tout du moins, dans vos rêves les plus fous. Je ne quitte pas Internet, j'y ai quand même rencontré de merveilleuses personnes (surtout une qui se reconnaîtra), j'essaie juste de prendre soin de moi et de ne pas retomber à l'état larvaire.


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter