• De feuilles blanches en idées noires

    Fatigué d'avoir noirci des feuilles blanches de colère
    Pour te forcer à admirer l'étendue de l'Enfer
    Que j'ai vécu des années en arrière.
    A force de patauger dans ta misère
    Tu n'as rien su et pire encore tu n'as rien vu
    Du calvaire que j'ai enduré comme j'ai pu.
    Et tu es incapable de vomir autre chose que du mépris
    Lorsque la chair rose entre tes dents
    Se met à remuer dans le vent.

    Mais putain,
    Il n'y a que des connards comme toi
    Pour être persuadés que le hasard n'y est pour rien
    Et que la vie n'est qu'une catin
    Seulement si tu te comportes comme un bâtard.
    Pas d'espace pour des cafards comme toi entre mes mains.
    Pas de place pour des queutards aux abois chez les miens.
    Tout ça parce que les gros bouffons donneurs de leçons
    Se donnent le droit de paraître hautains
    Mais sont en réalité des chiens galeux bons à rien.

    Mais je me moque bien des illusions dans lesquelles tu existes.
    Puisqu'il faut que je te résiste
    Ma nouvelle passion sera de déchirer tes hallucinations.
    Le coeur vengeur et les yeux hagards
    Je pourrai te fixer du regard
    En train de te noyer dans le Styx.


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :