• Yo la foule. Voilà donc un sacré bout de temps que je n'avais pas mis à jour cette rubrique, et pour cause, je ne savais pas quoi écrire. mais j'ai retrouvé une petite perle d'inspiration ! Mine de rien, ce n'est vraiment pas simple d'écrire, ne pensez pas que c'est juste aligner des mots, c'est beaucoup plus complexe que ça !

     

     

    Le maître de Twitter.

     

     


     

     

    Toi le branleur qui niquerait même sa mère
    Tu joues les fiers devant ton ordinateur
    Tu déclares je ne sais combien de guerres
    Cherchant à être le maître de Twitter.
    Tant de violences mais tu es seul, t'as quelque chose à compenser ?
    Réfléchis avant d'ouvrir ta gueule, même les cons peuvent penser.

    Toujours le bon argument, tu as sans cesse raison
    Tu te la joues méchant, t'es le roi de la délation
    Tu penses être un délinquant, t'es juste un petit con
    Alors pourquoi cet acharnement si tu as déjà touché le fond ?
    Justicier de la haine, tu fais du chaos ton emblème
    Derrière tes lunettes sales, tu vomis des mauvais mèmes
    Parce que tu ne sais toujours pas ce que veut dire "je t'aime"
    Voilà où il est ton problème.

    Te voilà qui aboie pour ne rien dire
    Petit con qui croit dicter la justice
    Tu as juré de passer ta vie à détruire
    Mais tu as déjà un pied dans le précipice.
    Dépêche-toi de te jeter de la falaise au lieu de nourrir ton Twitter débile
    Y'a encore largement de quoi te mettre à l'aise au cimetière des imbéciles.

    Toujours le bon argument, tu as sans cesse raison
    Tu te la joues méchant, t'es le roi de la délation
    Tu penses être un délinquant, t'es juste un petit con
    Alors pourquoi cet acharnement si tu as déjà touché le fond ?
    Justicier de la haine, tu fais du chaos ton emblème
    Derrière tes lunettes sales, tu vomis des mauvais mèmes
    Parce que tu ne sais toujours pas ce que veut dire "je t'aime"
    Voilà où il est ton problème.

    Tu as bâti une tour sur tes frustrations et t'es installé au sommet
    Attendant l'heure où tu ricaneras en contemplant l'humanité s'effondrer
    Mais tu sais bien ce qui arrive aux gens comme toi en haut de leur tour
    C'est toi qui tombera en premier pour finir dans l'organisme des vautours.


    votre commentaire
  • Quand j'étais en dépression extrême, j'avais écrit des textes qui choquaient tout le monde. Maintenant, quand je joue la carte de la haine et de la violence, ça semble surjoué et donc pas crédible. Du coup je suis resté soft sur celui-là, mais bon...

     


     

     

    Je crois que mes rêves les plus noirs
    Ne cesseront de se mêler à mes fantasmes
    Le dernier en date est tellement gore
    Qu'il arriverait à me provoquer un orgasme
    C'était l'histoire d'une fille malchanceuse
    Elle était vierge adorable et souriante
    Les quatre membres tronçonnés à la disqueuse
    Et jetée en sacrifice dans l'eau bouillante

    Des histoires écœurantes j'en ai écrit
    Je pensais que jamais ça ne recommencerait
    Mais à y repenser voilà que je souris
    Et renoue avec mes instincts meurtriers
    Je me suis pris pour un héros enfin en paix
    Je serre les poings et je claque des dents
    Pour découvrir que je ne suis qu'en réalité
    Un volcan qui dort depuis trop longtemps

    Je veux hurler mais seul le silence résonne
    C'est comme des chaînes qui me raisonnent
    Et pourtant les mots sont là qui détonnent
    Il y a vraiment quelque chose qui déconne


    votre commentaire
  • Je suis faible moche inutile bête hautain et méchant
    En tout cas c'est ce qu'on veut me faire comprendre
    Je ne sers à rien et personne ne s'intéresse à moi
    Je suis tout simplement de trop sur cette planète
    Pas une main pour me relever lorsque je m'effondre
    Mais toujours piétiné et sans cesse traîné dans la boue
    Vous dites que jamais je n'arriverai à quelque chose
    Et bien donnez-moi un fusil et je vous montrerai
    Je n'ai pas cessé de travailler et de me surpasser
    J'ai tout donné et visiblement ce n'était pas assez
    Pourtant je me suis toujours battu pour survivre
    Et tout ce que j'ai accompli n'aura servi à rien
    Je me sens seul parmi sept milliards et demie
    Je suis un volcan endormi et je claque des dents
    Echappe-moi en courant pendant que tu le peux encore
    La bombe sociale ne va pas tarder à détonner.


    votre commentaire
  •  

     

    Je suis un éternel révolté, j'ai la rage au bout des poings
    Je ne sais pas me battre, mais j'ai la haine dans l'âme
    Dormez tranquilles ce soir, rangez vos soucis dans un coin
    Avant que vous ne le sachiez, les rues seront en flammes.

     

     


    votre commentaire
  •  

    Retiens tes larmes
    Si jamais tu me vois écrire "Je suis déjà mort"
    Et si c'était à refaire, je le dis haut et fort
    Je noierai ce collège dans le sang et le napalm.

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique