• Gaming

    Des vidéos où je me la pète en jouant à des jeux super difficiles et en les gagnant. C'est moi qui joue, je précise les jeux à chaque fois, il vaut mieux.

  • MapleStory 2

    Si je pouvais mettre un avis neutre, j'aurais mis un avis neutre. Le jeu en lui-même est très bien. Pour être moi-même développeur, je peux affirmer qu'il y a un énorme travail derrière Maple Story 2 et que le jeu est moins répétitif que la tonne de free-to-play qui ont envahi le marché (et qui ont souvent coulé...).

    Je commence par le gros défaut : la communauté. En moins de dix heures de jeu, j'ai pu constater des dizaines de messages misogynes, islamophobes, et toutes sortes de trolls dans le tchat. Je vais éviter de détailler, ça m'évitera d'être vulgaire. On a beau être un loup solitaire qui joue pour se détendre, ce genre de comportement est franchement énervant. Et le gros problème avec les MMORPG, c'est que dès que la communauté est pourrie, tout le jeu le devient. Ce que je veux dire par là, c'est que si, par exemple, la communauté de Hyperdimension Neptunia est loin d'être bonne, il s'agit d'un jeu solo, donc cela ne m'empêche pas de m'amuser pour autant.

    MapleStory 2


    C'est vraiment triste, vu que le jeu est particulièrement kawaii - soit vous aimez soit vous aimez pas - et propose tout un tas d'activités diverses. Certaines sont des activités récurrentes dans les MMORPG - vous savez, minage, forge... -, d'autres se présentent sous forme de mini-jeux - qui peuvent être des allusions à des jeux connus ou pas, tels que Bomberman. Ces activités ont le mérite de casser la routine du jeu, qui vous propose de jouer comme bon vous semble. En fin de compte, le jeu se veut libre et en ce sens, il ne vous tendra pas la main longtemps. Si, par exemple, vous voulez vous mettre au minage, n'attendez pas que le jeu vous balance un tutoriel pour vous expliquer où aller.

    MapleStory 2



    Pourquoi je met un avis recommandé en fin de compte ? Parce que si on fait abstraction des gamineries de certains joueurs, le jeu est addictif. Malheureusement, l'industrie du jeu vidéo est cruelle en ce sens que ce n'est pas le jeu qui choisit ses joueurs mais les joueurs qui choisissent leur jeu. Je met un avis recommandé, parce que j'ose espérer que je suis arrivé sur MapleStory2 durant une mauvaise passe (c'est arrivé à bien des jeux, y compris les leaders du secteur !) et donc que tout n'est pas perdu, ni pour Nexon, ni pour ses joueurs matures. Sauf que me concernant, ma méfiance envers les MMORPG n'a pas baissé.


    votre commentaire
  • Ancient Dogoo : "Mouahahaha je suis un boss challenge, préparez-vous à mourir !
    Uni : lol paralysis shot
    Ancient Dogoo : FFFFFFUUUUUUUUUUUUUUU.

     

    Si vous lisez ceci et que vous n'avez pas encore fini le jeu, rassurez-vous, je ne parle que de gameplay et de stratégie, cet article est donc garanti sans spoilers.

    Yo le peuple.

    Pour éviter le burn-out, je joue pas mal au dernier Neptunia, actuellement sur PS4. Il s'agit d'un remake du dernier jeu dans lequel l'histoire reste inchangée, mais le gameplay a été sensiblement revu. Et vous savez quoi ? J'adore ça. Alors si vous avez déjà joué à Megadimension Neptunia VII (sans le R) et que vous jouez juste pour le scénario, ça ne vaut pas le coup d'acheter celui-là. Mais si vous aimez la stratégie, foncez, vous allez être servis. Bref, je vais donner quelques conseils de stratégie parce que j'en ai envie.

     

    Quelques conseils de stratégie !

    Avant de commencer à donner les conseils, je tiens à signaler que ces dits conseils seront surtout utiles dans la section post-game. Vous pouvez très bien finir la trame principale du jeu à l'aveugle, étant donné que même le plus sinistre des abrutis peut finir le jeu tellement il est simple. Le véritable chaos commence après le post-game qui est spécialement conçu pour séparer le fort du faible. Tiens, ça me rappelle Pokémon...

    1 - Evitez d'utiliser les deux lolis de service, Rom et Ram. Elles tapent très fort mais meurent très vite. C'est très long de rattraper une mort et cela peut vous mener au Game Over plus rapidement que vous ne le pensez.

    2 - Megadimension Neptunia VIIR est l'un des seuls JRPG dans lequels vous pouvez empoisonner et paralyser les boss sans que cela ne paraisse cheaté. Profitez-en. J'utilise souvent Uni et je bombarde l'ennemi, d'abord de Paralysis Shot (pour forcer la cible à passer son tour), puis de Venom Shot s'il me reste des ACP pour en faire. (Bon, évidemment, n'allez pas faire Venom Shot sur les ennemis de type robot, ça ne marche pas...)

    3 - Baton pass. On ne l'utilise pas trop au cours du scénario parce que cela ne nous fait que perdre du temps, mais dans le post-game, vous n'y échapperez pas. Essayez d'optimiser le moment où les personnages se relaient. Pour effectuer un Baton Pass, vous avez besoin de 20 SP (un peu moins pour les personnages du Gold Third). Avant de le faire, épuisez ce qu'il reste et passez le bâton. Le personnage à l'arrière garde se retrouvera à l'avant, souvent avec une tonne d'action points. Imaginez Neptune débouler, utiliser le Stat Multiplier et bombarder l'ennemi de deux limit breaks à la suite.

    4 - Ca paraît évident, mais pensez que lorsque vos personnages atteignent le niveau 130, ils peuvent débloquer le "BP Effect Up" dans le menu Skills pour une misère.

    5 - Nepgear est également très utile. N'hésitez pas à sacrifier le premier tour pour lui faire faire "Offensive Cheer", puis quelques "Defensive Cheer" sur les personnages qui sont censé attaquer comme des brutes (souvent Neptune et Uni).

    6 - Certains combats peuvent être impressionnants. Ne vous découragez pas, même si tout semble perdu ! Le post-game est là pour vous mettre au défi, donnez tout ce que vous avez !

    Megadimension Neptunia VIIR : B.-A.-ba de la stratégie

    Autres choses utiles à savoir !

    1 - Je ne sais pas du tout ce qu'on obtient après avoir terminé le Neplunker Zero étant donné que ce donjon est l'un des trucs les plus énervants que j'ai connu dans les JRPGs.

    2 - Gralange Point. Le donjon idéal pour level up. Vous pourrez y accéder dans le troisième et dernier chapitre du scénario. Les "Chocopi Hero" donnent ENORMEMENT d'expérience si vous prenez soin de détruire leur équipement. Une équipe de 6 Chocopi Hero, par exemple, si vous en trouvez, peuvent donner une quantité d'EXP totale supérieure à 20000 et les combats se terminent très vite.

    3 - Durant le late game, vous débloquerez des tas de trucs qui vous rapporteront des tonnes de sous. Mais je me demande qui a vraiment besoin de sous à la fin du jeu étant donné que vous aurez de l'argent en pagaille. Voyez les récompenses en argent comme un indicateur : plus une quête rapporte d'argent, plus elle est difficile.

    4 - L'une des quêtes demande de chercher un "Memories of that Day". Cet objet est droppé par Shiva, le monstre qui est situé tout au bout du Senmuu Labyrinth. Si vous vous perdez dans ce donjon (le GPS ne marche pas dans ce donjon), pensez que vous disposez d'un objet, disponible dès le début du jeu, qui vous éjecte du donjon. Ne vous en faites pas, ce labyrinthe est plus impressionnant que difficile en fin de compte.

    5 - Pour obtenir le trophée du PSN "U Rare Creator" (créer un objet Ultra Rare à partir d'un plan), voici une astuce. Acceptez la "High-Risk Bounty" qui se situe dans les Nameless Ruins. Tuez l'ennemi correspondant. Vous obtiendrez un plan de craft qui permet de crafter des cristaux (je ne sais pas encore à quoi ils servent). Craftez un U Rare Strenghtening Material, tout en bas de la liste du plan de craft. Vous serez garanti d'obtenir un cristal ultra rare, et à vous le trophée que vous pensiez inatteignable !

     

    D'autres astuces et conseils seront à venir, mais déjà avec ça vous avez une bonne base.


    votre commentaire
  • Qui se souvient de Shift ? Vous savez, ces petits jeux parus sur Armor Games dans un premier temps ! Mais si, ce jeu qui même à son coup d'essai, n'a déçu personne ! Il s'agissait d'un jeu de plate-forme en noir et blanc. Vous vous déplacez sur la partie blanche et les zones noires étaient des murs. Mais en appuyant sur le bouton Shift, vous retournez le monde de 180 degrés, vous retrouvez dans la partie noire et les zones blanches devenaient des murs. C'est difficile à décrire, mais l'idée était absolument géniale et même à son coup d'essai, ce jeu n'avait déçu personne.

    Shift Quantum

    Shift Quantum est le dernier paru de cette série de jeux de plate-forme réflexion. Il est paru sur différents supports, pour ma part j'ai pris la version PS4 parce que je suis un chasseur de trophées. Entendons-nous, la série Shift a le bon goût de ne pas se répéter et de rajouter des mécanismes à chaque nouveau jeu. Nous avions eu donc droit à des blocs gris (ce sont des obstacles quelque soient la couleur de la surface dans laquelle vous êtes), des blocs qui changent la gravité pour la mettre la tête en bas voire même sur le côté. Nous avons également droit à des ventilateurs, des blocs qui se poussent. Il y en a d'autres que je vous laisse découvrir mais croyez-moi, il y a rapidement matière à se remuer les méninges !

    Shift Quantum

    Toutefois, le jeu ne vous maltraite pas et prends soin d'intégrer les différentes mécaniques lentement histoire de ne pas vous décourager et que vous ayez le temps d'assimiler chacune d'elles.

    Shift Quantum

    Chose assez rare pour être signalée, ce jeu est doté d'une histoire. Alors certes, elle n'est pas très compliquée et comme c'est un jeu de reflexion, c'est très bien comme ça. Vous êtes, comme vous avez pu le constater sur les images, dans un futur dystopique. Une multinationale spécialisée dans la satisfaction programmée vous promet un programme pour vous faire accéder au vrai bonheur et cela se fera par la résolution de puzzles. Mais en cours de route. Vous rencontrerez une fille. Elle porte une écharpe jaune, la seule couleur du jeu, qu'elle laisse tomber. Quel lien vous unit avec cette fille ? Que va-t'il se passer ? Je vous laisse le découvrir.

    Shift Quantum
    C'est sur une mort que j'obtiens mon quatrième Platine...!

    Ce jeu est totalement méconnu et j'ai peur qu'il ne finisse sous-estimé. entendons-nous, ce jeu est excellent. Le seul défaut vient du prix. Si vous en avez dans le ciboulot, vous pourrez terminer le jeu en six heures, et pour quinze euros, il faut reconnaître que c'est assez salé. Toutefois, la version Cyber-Noire vous propose l'OST du jeu absolument magnifique, un thème pour votre PS4 et un set d'avatars. Rassurons-nous, le jeu dispose toutefois d'un éditeur de niveau pour ceux qui veulent rallonger la durée de vie du jeu obtenir les trophées manquants pour le Platine.

    Ce jeu m'a laissé une très bonne première impression qui s'est avérée bonne en fin de compte !


    10 commentaires
  •  

    Oui, je sais, ce que j'ai fait durant le niveau 1 c'était passablement moche, mais j'étais juste en train de m'échauffer. Voici donc un run complet de Streets of Rage II, avec Axel, en difficulté normale.


    votre commentaire
  •  

    Les beat'em up, ce n'est pas habituellement ma came, mais là j'ai immédiatement été conquis et j'ai rapidement compris pourquoi ce jeu est légendaire. Excellente première impression. Sur la vidéo, c'est moi qui joue, il s'agit du niveau 3 (qui est beaucoup plus facile que le niveau 2...).


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique