•  

    C'est brutal quand même. Oui, je répète les mêmes phrases, mais rien n'est plus jouissif que de terminer l'un des niveaux les plus difficiles du jeu avec une relique en platine.


    votre commentaire
  • C'est brutal quand même.

     

     

    Ne pensez pas que j'ai réussi ça du premier coup ^^".

    Au fait, j'ai réussi à platiner Crash 2, après avoir platiné Crash 3. Mais le premier volet, vu que c'est le plus hardcore de la trilogie, avec des niveaux à s'arracher les cheveux (The Lab...) je vais le laisser tranquille un moment !

     


    votre commentaire
  • C'est toujours un grand moment d'émotion d'obtenir son premier platine

    ...Surtout lorsque c'est fait en dézinguant une poule au bazooka.

    Crash Bandicoot Warped (troisième volet de la N.Sane Trilogy)


    2 commentaires
  •  

    Me voici me voilà de retour sur la PS4. Je vous explique : Crash Bandicoot c'est le jeu de mon enfance, comme je l'ai précisé sur la page d'accueil que personne n'a lu. Mais il m'a fallu attendre des années pour découvrir que dans le premier volet, ils avaient censuré un niveau, Stormy Ascent, à cause de sa difficulté. J'ai eu l'occasion de jouer à ce niveau, cette nuit. Et vous savez quoi ? Je comprends aisément pourquoi ce niveau a été censuré. Ce niveau est hardcore. Mais VRAIMENT hardcore. Voici ce que ça donne.

    Je précise que ce n'est pas la première fois que je teste ce niveau mais la deuxième, c'est pour ça que ça ne dure "que" douze minutes ! La première fois, il m'a fallu trois quarts d'heure pour passer le niveau !


    votre commentaire
  • Hello !

    Ce soir je viens de découvrir comment on fait pour faire une capture vidéo à partir d'une PS4, donc j'en profite pour vous faire profiter d'un petit avant-goût alors que je découvre ce jeu qui ma foi va s'annoncer magnifique. Le but du jeu est de gravir une montagne.

    Le scénario est assez tragique et poignant. Madeline, une fille veut faire l'ascension du Mont Celeste pour des raisons assez floues au début du jeu. En chemin, elle va rencontrer des personnages tantôt extravagants, tantôt inquiétants (la grand-mère qui se moque de vous dans le prologue HA HA HA HA). Et Madeline va se viander des dizaines et des dizaines de fois.

    Le jeu est très punitif, mais jamais frustrant. Le scénario ne tient pas sur dix pages, et pourtant, Celeste possède ce petit truc qui veut nous pousser à continuer, bien au-delà de la simple envie de finir le jeu à "100%". En parlant de difficulté, signalons la présence des Face B qui sont en fait des versions alternatives des niveaux déjà visités, ou la difficulté est sensiblement revue à la hausse.

    Je n'ai pas encore fini le jeu, mais ma première impression est très bonne ! Ci-dessus, une vidéo d'un segment du chapitre 2 ! Et oui, c'est moi qui joue.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique