• Beaucoup de gens m'ont demandé si je comptais faire un MMORPG. Si vous suivez cette page, je pense que vous savez ce que c'est, je n'ai pas besoin de vous expliquer. Je vais vous répondre de manière directe : NON !
     
    Dix raisons pour lesquelles je refuse de développer un MMORPG.
     
    Raison numéro 1 : Développer un MMORPG c'est pas comme développer un jRPG. C'est beaucoup plus long, difficile et passablement chiant.
     
    Raison numéro 2 : Les MMORPG sont vivants. Dès que plus personne n'y joue, le jeu est mort et vous devez fermer les portes du jeu et parfois celle de votre entreprise. Les MMORPG ne sont pas des jeux intemporels, même World of Warcraft ne peut se vanter d'être à l'abri.
     
    Raison numéro 3 : Un MMORPG est hautement dépendant de sa communauté, et vous ne savez pas quel genre d'abrutis vous allez attirer. Parce que oui, il y a toujours des abrutis dans une communauté. Ca prend énormément de temps de maintenir un jeu, et croyez-moi, j'ai autre chose à foutre que de faire la police.
     
    Raison numéro 4 : Je n'aime pas les MMORPG. C'est comme ça. Si je fais quelque chose que je n'aime pas, ça sera forcément mauvais.
     
    Raison numéro 5 : Peu importe ce qu'on en dit, tous les MMORPG se ressemblent. Et cela prend une quantité d'efforts immense de faire quelque chose de peut-être un peu différent.
     
    Raison numéro 6 : Ce ne sont pas les développeurs qui choisissent leurs gamers, ce sont les gamers qui choisissent leur jeux ! Donc, en plus du facteur "maturité des joueurs", il faut aussi ajouter le facteur chance !
     
    Raison numéro 7 : Tout le monde déteste le f2p et les lootbox, mais personne n'accepterait d'investir 10 euros par mois dans un MMORPG récent sans garantie que celui-ci va tenir sur la durée.
     
    Raison numéro 8 : Un MMORPG n'est pas fini après la compilation de la v1. Il faut constamment rajouter du contenu sous peine de voir la lassitude s'installer chez les joueurs. Et cela constitue alors un travail supplémentaire (en plus de faire la police).
     
    Raison numéro 9 : Les gens s'en fichent de moi et ils ne me doivent rien. Il faut déjà avoir une sacrée réputation pour s'attaquer au développement d'un MMORPG. Et je vous rappelle que je travaille solo.
     
    Et finalement, raison numéro 10 ! Cela m'a pris une année entière de finaliser le développement d'un JRPG classique qui durera entre 12 et 17 heures ! En d'autres termes, sans rentrer dans les détails, il me faudrait littéralement 2500 années de travail pour arriver à la cheville de World of Warcraft !
     
    En espérant avoir éclairci votre lanterne, plutôt que de vous laisser dans la désillusion ! Je promet que Neko Ex Machina aura une suite ! =D

    votre commentaire
  • MapleStory 2

    Si je pouvais mettre un avis neutre, j'aurais mis un avis neutre. Le jeu en lui-même est très bien. Pour être moi-même développeur, je peux affirmer qu'il y a un énorme travail derrière Maple Story 2 et que le jeu est moins répétitif que la tonne de free-to-play qui ont envahi le marché (et qui ont souvent coulé...).

    Je commence par le gros défaut : la communauté. En moins de dix heures de jeu, j'ai pu constater des dizaines de messages misogynes, islamophobes, et toutes sortes de trolls dans le tchat. Je vais éviter de détailler, ça m'évitera d'être vulgaire. On a beau être un loup solitaire qui joue pour se détendre, ce genre de comportement est franchement énervant. Et le gros problème avec les MMORPG, c'est que dès que la communauté est pourrie, tout le jeu le devient. Ce que je veux dire par là, c'est que si, par exemple, la communauté de Hyperdimension Neptunia est loin d'être bonne, il s'agit d'un jeu solo, donc cela ne m'empêche pas de m'amuser pour autant.

    MapleStory 2


    C'est vraiment triste, vu que le jeu est particulièrement kawaii - soit vous aimez soit vous aimez pas - et propose tout un tas d'activités diverses. Certaines sont des activités récurrentes dans les MMORPG - vous savez, minage, forge... -, d'autres se présentent sous forme de mini-jeux - qui peuvent être des allusions à des jeux connus ou pas, tels que Bomberman. Ces activités ont le mérite de casser la routine du jeu, qui vous propose de jouer comme bon vous semble. En fin de compte, le jeu se veut libre et en ce sens, il ne vous tendra pas la main longtemps. Si, par exemple, vous voulez vous mettre au minage, n'attendez pas que le jeu vous balance un tutoriel pour vous expliquer où aller.

    MapleStory 2



    Pourquoi je met un avis recommandé en fin de compte ? Parce que si on fait abstraction des gamineries de certains joueurs, le jeu est addictif. Malheureusement, l'industrie du jeu vidéo est cruelle en ce sens que ce n'est pas le jeu qui choisit ses joueurs mais les joueurs qui choisissent leur jeu. Je met un avis recommandé, parce que j'ose espérer que je suis arrivé sur MapleStory2 durant une mauvaise passe (c'est arrivé à bien des jeux, y compris les leaders du secteur !) et donc que tout n'est pas perdu, ni pour Nexon, ni pour ses joueurs matures. Sauf que me concernant, ma méfiance envers les MMORPG n'a pas baissé.


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

    Comprendre les mathématiques ça peut donner des choses surprenantes, même si ce sont des mathématiques d'écolier. Contrairement à ce que les paysans de droite peuvent le croire, les mathématiques, c'est le langage universel. Je veux dire, rien qu'avec l'addition et la multiplication et le concept du zéro, il y a de quoi faire. Tu vois, a + 0 c'est pas la même chose que a * 0, sauf si a = 0. Tu vois, si tu ajoutes zéro au salaire d'Emmanuel Macron, tu ne vas rien lui faire et il ne va rien se passer. C'est du boycott inefficace en fin de compte. Par contre, si tu multiplies son salaire actuel par zéro, là il va vraiment se passer quelque chose.

     


    votre commentaire
  • Bref, aujourd'hui ça fait 101 ans que la Finlande est indépendante, et pour fêter ça, voici un speed-drawing qui colle avec le sujet. je pense.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires