• Un viol qui tourne mal

    Un viol qui tourne mal

     

    Près des canaux de la fontaine,
    Contre la petite murette,
    Les vêtements déchirés,
    La fille battue, la fille violée.

    Le coupable au bord de l'extase,
    Une nouvelle victoire pour lui.

    Mais un peu plus loin,
    Un homme en noir,
    Le justicier masqué,
    Le couteau à la main,
    S'approche furtivement.

    La lame plantée dans le dos du coupable,
    La colonne vertébrale aussitôt fracturée,
    Le violeur tracassé, le violeur fracassé,
    La douleur se retourne contre lui,
    Son crime tourne mal.

    Le justicier masqué,
    Le sourire de tueur esquissé,
    Le coupable étalé sur le sol,
    Le couteau remué dans la plaie,
    La lame qui creuse des galeries
    Dans le corps du violeur.

    Sous les yeux de la victime,
    Devenue spectatrice d'un autre crime,
    Une douleur en chasse une autre.

    L'homme en noir excité par le sang,
    Le coupable a été découpé
    En vulgaires morceaux de viande,
    Les organes arrachés,
    Les tripes gisant sur le bitume,
    Les intestins en lambeaux,
    Le sang sur le sol,
    Le coeur extirpé.

    Dans les canaux de la fontaine,
    Le corps du coupable jeté aux poissons,
    De la viande fraîchement découpée,
    Petits morceaux flottant à la surface,
    Une flaque rouge à la surface de l'eau.

    L'homme en noir, parti.
    La fille, sauvée par un fou,
    Elle n'a plus qu'à se retirer.
    Plus jamais elle ne longera
    Les canaux de la fontaine.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :